Nos prochains rendez-vous.

 

Salut à tous,

 

 

 

 

Pour rompre un peu l'effroyable silence qui nous enveloppe, un mini compte rendu des 70 bougies de la boîte ...
Nous nous y sommes retrouvés en effectif très réduit : la Vénus et sa belle, Richard, les bretons Yann et Yves, et moi. Autant dire que nos promotions n'étaient représentées que par la qualité (mais si !) faute de quantité.
Dans les rangs des anciens, il y avait des très anciens, et même des très très anciens ... qui ont connu la boîte toute jeune, ou l'ont vu naitre pour certains ! Nous sommes d'ailleurs prestement invités à assurer la relève aux instances de l'association des anciens élèves mais que ceux qui ont la chance d'être ou de frôler la retraite reprennent le flambeau... avis !
Le samedi matin, petit tour de l'EPA actuelle et moderne, portes grandes ouvertes, admiration des installations sportives, visite du musée, etc .... Le musée s'est encore bien enrichi et présentait des books très intéressants, notamment les toutes dernières photos de l'EPA Joseph Vallier juste après le déménagement de 1986. Mais dans les photos il y a toujours un gros vide sur les années 70, les nôtres !
Puis nous avons déjeuné à la cantine ... à l'eau douce (ah les vaches !), tout en sagesse et délicatesse, même pas un boxon pour taquiner les tympans. Parait que la nuit précédente les pipins avaient fait main basse sur les bouteilles d'alcool. Sales gosses, moi je te les foutrais au bord du Drac un dimanche après-midi !
L'après-midi, petite cérémonie de pose d'une plaque à la mémoire des anciens élèves, professeurs et cadres disparus. Séquence émotion: salut André, David, Henry, Philippe, Serge, Bruno, ... et qui d'autre dont on n'a plus de nouvelles ?
Puis, après quelques autres visites dans l'école, notamment les chambres des pipinettes (ah les veinards qu'est-ce qu'on a pu regretter de ne pas avoir connu ça !!! nous qui n'avions que des kékettes pour nous émouvoir), nous avons eu droit à une sympathique prise d'armes ! Garde à vous, repos, garde à vous, repos, ouvrez le ban, fermez le ban, taratata, taratata, tara tara tara. Ah ben ça nous manquait ! Y'avait longtemps qu'on s'était pas régalés de cette chaleureuse parade agrémentée d'une dynamique et subtile musicalité ! Ils nous ont fait 4 Marseillaises dont une chantée, mazette ! Côté casse, l'armée de l'air a respecté ses quotas : sous le soleil accablant, 26 pipins ont chu, ça nous a fait dans les 3% de perte : correct ! Les gradés et invités étaient à l'ombre, dieu merci pour nos vieilles carcasses ça nous a préservé du pire. Après tout les mômes sont là pour en ch... ! Nous, c'est fait. Pourtant comme on avait un peu maté les infirmières et les 4 brancards qu'ils avaient prévus, on était prêts à faire un effort pour choir nous aussi. Ceci dit, 4 brancards pour 26 pipins défaillants ça fait une peu serré comme intendance !
Ensuite il y avait un coktail. Là aussi, sans alcool. A mon avis on n'aurait pas du dire que les Bretons venaient, ils ont pris des précautions drastiques.
Puis nous nous sommes rendus à la salle de spectacle où intervenaient Monseigneur le Général Lanthoinnette, Guitou pour les intimes, au titre de l'AAEPA, puis Madame le Colonel commandant l'école pour présenter l'EPA d'aujourd'hui.
Ensuite diner à la cantine ... à l'eau toujours ...
Le soir on a fait mine de suivre l'assemblée vers l'église St jean où la musique militaire donnait un concert (vous vous rappelez l'église St Jean? la soucoupe volante bd Joseph Vallier), mais on s'est esquivés pour faire un petit tour dans l'ancienne école. Là forcément les émotions et les souvenirs reviennent vite ! ... Mais pour ceux qui étaient de la visite en 2009, vous savez ce que c'est ! Yann est même allé voir si le bar des ailes était ouvert, des fois qu'on pourrait tabasser un vilain marlou (le fils de Bison ?) mais c'était fermé. Summum du délirium historique : Yves a retrouvé sa Corse peinte en 1975 sur le mur des techniques, avec pas loin le FLB des bretons (pour ceux qui commencent à ne plus comprendre d'où vient Yves , Yves est un breton-corse, ou corse-breton, on ne sait plus vraiment ...pas facile, mais il survit bien à ce mélange explosif). Même les tagueurs qui ont cannibalisé les murs n'ont pas osé toucher à ces diaboliques empreintes. C'est dire la terreur ou le respect que la gente pipinesque a laissé dans cette ville de Grenoble. Petite information au passage : le bâtiment des dortoirs des Eaux Claires a été démoli. Si l'un d'entre vous y a égaré un slip, c'est foutu !
Toujours un peu turbulent, Yves voulait qu'on déplace les cars de l'armée garés dans l'ex-cour de l'EPA, mais fallait des clefs ! Ils se sont(un peu) modernisés depuis les vieux S45. On est donc rentrés se coucher sagement, sans conneries faire.
Dimanche, déjeuner du petit groupe en la cité de LMS (La Motte Servolex pour les New Yorkais ...) dans la somptueuse propriété des Latapy de Savoie (demeure historique de 137 pièces sur 80ha de jardins à la Française, bassins, fontaines, pistes de ski, etc ...), avec apéro et vin (modérément bien sûr, même si on méritait un rattrapage de la veille).
Puis départ pour Grenoble St Geoirs où se déroulait le meeting aérien. Sympa, le meeting : Alpha jet, Rafale, Spitfire, Tigre, les Breitling, la PAF, etc ... Pour un meeting préparé semble t-il un peu à la hussarde, c'était plutôt réussi, sauf le bordel pour y accéder et pour en repartir car toute la Région était là et l'aérodrome n'est pas bien grand.
Au fond de la tente des anciens élèves, à la recherche d'un peu de fraicheur, s'empilaient les générations par ordre d'arrivée (sur terre) ... stand de l'EPA d'ailleurs un peu désagréablement mis à l'écart alors que la fête était entièrement sous la bannière "les 70 ans de l'EPA". Va comprendre, Charles ... quel manque de considération !
En résumé, le tout petit petit groupe que nous étions s'est bien régalé, mais vous nous avez quand même manqué bande de lâcheurs ! On compte sur vos excuses et votre rattrapage pour les ... 80 ans de l'EPA !
Ah j'allais passer sous silence : les bretons ont fait un détour par Lyon pour rendre visite à un très très très vieux Grec ... déjà à la retraite en plus ! Bravo c'est nous qui paie ! Y' a qu'à le mettre Président des anciens élèves, avec la Prune pour adjoint, ils ont plus que ça à faire les retraités de la fonction publique !
Bon, les petits gars, je ne vous dis pas à bientôt parce que vous faites faux bond quand on vous convie, mais au plaisir quand même de vous voir ou vous lire.
 
Amitiés pipinesques.
 

 

 Beliaeff ouvre un site: aller jeter un coup d'oeil....

 

Patrick

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site